« Vouloir glisser à la dérobée de ses traits n’est pas une intention indemne de risque. Changer de visage revient à changer d’existence, à se délivrer ou à prendre, non sans péril, une distance provisoire avec le sentiment d’identité qui régissait jusqu’alors la relation au monde. »  David Le Breton

 

 

L’ensemble de mon travail repose sur une vision globale du visage et une expérience professionnelle de plus de 25 ans. Durant ces années, j’ai pratiqué de nombreuses techniques pour ne garder que les plus pertinentes et abandonner celles que je jugeais à risque ou peu performantes. Le fil conducteur de ma démarche demeure  plus que jamais : le respect du naturel.

 

Une prise en charge esthétique cohérente du visage et des régions photo-exposées repose sur :

 

– Une compréhension de la physiologie cutanée, de l’anatomie analytique et fonctionnelle du masque facial ainsi que du squelette crânio-facial.

 

– Une connaissance parfaite du squelette crânio-facial ainsi que des mécanismes de vieillissement tant de la peau que des éléments structurels du masque facial.  Il est nécessaire, pour un injecteur, de savoir repérer  la segmentation fonctionnelle du visage, les compartiments graisseux, le système de fixation et de séparation par les cloisonnements conjonctifs et les ligaments d’accroche perpendiculaires ostéo ou musculo-cutanés.

 

–  Un examen clinique précis en 5 phases :

  1.  L’analyse des  fragilités cutanées : vasculaire, sébacée, pigmentaire, épidermique, dermique et les lésions cutanées. Elle est suivie par l’analyse du mode possible de réparation cutanée pour la prévention des risques pigmentaires ou cicatriciels en post procédure cutanée.
  2.  La prise de  photographies  de haute précision du visage  avec un appareil réflexe dans un laboratoire dédié pour fixer le visage avant toute procédure. Ces photo serviront de référence, par la suite, pour l’appréhension des résultats thérapeutiques. L’utilisation de coupoles photographiques n’a aucun intérêt supplémentaire si ce n’est marketing.
  3. L’analyse morphologique du squelette facial,  appréciation de la fonctionnalité de l’articulation temporo-mandibulaire et de l’état bucco-dentaire.
  4. L’examen du masque facial : repérage des pertes de volume, des zones de fragilité superficielles et profondes ainsi que du relâchement des tissus,  des cloisonnements et des ligaments d’accroche.
  5. L’évaluation  de la  santé globale : antécédents personnels et familiaux, prises médicamenteuses,  allergie, terrain génétique et épigénétique.

 

 

Cette analyse globale de votre visage  permet de vous proposer une démarche thérapeutique personnalisée cutanée et morphologique avec :

 

Des traitements cutanés spécifiques combinant diverses techniques  traitant simultanément plusieurs fragilités  et stimulant la peau : nettoyage de peau et de lésions cutanées, hydra-facial, peelings, lasers de photorajeunissement (homogénéisation de la couleur) ou de stimulation, radiofréquence aiguille ou multipolaire et LED.

 

La préparation de la peau par une cosméceutique spécifique est fondamentale avant de commencer les procédures cutanées.

 

Des injections de remodelage et de structuration par injections ciblées d’acide hyaluronique (AH), produit phare de l’esthétique. Deux belles injections stratégiques entre 3 et 12 mois d’intervalle vont fixer et rajeunir le Masque facial (MF) à condition d’avoir utilisé le bon produit en bonne quantité.

 

Un renfort tissulaire des joues par la pose de fils résorbables crantés en acide polylactique ou en PDO, combiné ou non à des injections d’AH.

 

Une stimulation du tissu sous-cutané superficiel par des injections de Radiesse dilué : technique prometteuse et récente de rajeunissement cutané.

 

Des injections de toxine botulique ciblées sur les moteurs de vieillissement (zone inter-sourcillière et menton) ou pour limiter les mouvements de front sans créer une rigidité non naturelle. Les injections de BTX ne conviennent pas à tout le monde et leur résultat reste éphémère.

 

 

 

Le respect du naturel est un travail exigeant : il doit se percevoir sans se voir !

Il ne s’agit pas de créer des volumes ou des transformations qui gêneraient la relation aux autres et provoqueraient des moqueries.

 

Il consiste à prévenir avant 35 ans ou rajeunir après 35 ans, en ralentissant,  repositionnant les tissus et corrigeant les signes du temps.

 

Il donne un effet bonne-mine avec une peau plus belle et lumineuse, un air reposé, moins triste.

 

Les injections d’AH ne consistent pas à effacer une ride par-ci par-là mais à procéder à une injection globale en utilisant suffisamment de produit, sans pour autant créer de volumes outranciers.

 

Le travail conjointement de la peau  est très important pour potentialiser l’effet des traitements morphologiques. L’écran solaire et une cosméceutique adaptée restent la base de toute prise en charge du vieillissement.

 

Ce travail s’adressent uniquement aux femmes qui ne veulent pas déformer  leur visage,

et non à celles qui désirent modifier leur visage ou  leur profil (profiloplastie) par exagération de leur volume ou le désir de perfection des contours. Le risque étant de toutes se ressembler et de tomber dans une addiction des injections.

 

D’autre part,  vouloir revenir à un visage trop jeune est bien souvent complètement décalé par rapport au vieillissement du corps.

Certaines femmes très minces et dont le corps reste étonnamment jeune, peuvent se permettre d’avoir des résultats spectaculaires sur le visage, mais elles sont peu nombreuses. Je saurai les orienter vers de la chirurgie.

A mon sens, l’important pour bien vieillir, est d’avoir une homogénéité globale  cohérente
corps-visage-esprit
, permettant d’accéder à l’essentiel : joie de vivre, instant présent, altruisme,  bienveillance, relations humaines… qui subliment l’apparence physique.

 

Pour plus de précisions sur la première consultation

Pour plus de précisions sur mes propositions thérapeutiques

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail