Meylan, septembre 2021

 

 

Chère madame,

 

Avant de vous faire part de nos évolutions au cabinet, je tenais à m’excuser de ne pas avoir eu l’énergie de communiquer cette année en raison de quelques soucis personnels. Tout va bien à présent et soyez persuadée que j’ai malgré tout continué à progresser que ce soit en stratégie d’approche thérapeutique du visage, en traitements cutanés, en injections et en fils résorbables. J’ai par ailleurs écrit un article sur le panorama des fils en 2021 que vous pourrez consulter sur mon site (actualités) et ai délivré des webinars au sujet de la cosmétologie de Zein Obagi et des traitements combinés au laser bijou Excel V+ de Cutera. J’ai par ailleurs 6 interventions programmées dans 3 congrès de rentrée, concernant les fils résorbables, la cosmétologie pour le conditionnement cutané en vue des procédures lasers et l’influence des facteurs épigénétiques sur la santé globale. Mon expertise sur la peau saine du visage a été remarquée par le professeur Piccerelle, responsable du service de cosmétologie de la Timone à Marseille puisqu’il m’a demandé d’intervenir dans son Master 2 en dermatocosmétique.

Tout cela pour vous expliquer que mes années de travail de « fourmi » validées par le suivi photographique fastidieux (mais nécessaire) sont récompensées à la fois par votre fidélité et par l’intérêt que certains professionnels portent sur mon exercice pour partager cette expérience. Je suis extrêmement surprise par l’engouement que suscitent à la fois des non professionnels qui pratiqueraient des injections sans en avoir le droit et des influenceurs n’ayant jamais touché une peau qui se prétendent experts en cosmétiques (tout en étant largement sponsorisés par des marques de cosmétologie). Comme vous le savez, je reste plus que jamais fidèle à ma philosophie du naturel car nous allons voir de plus en plus de visages curieux avec l’arrivée de nombreux nouveaux acteurs de l’esthétique. Je trouve déplorable que l’on puisse déformer des visages de jeunes filles bien plus jolies et fraiches avant injection qu’après. Ce sont des nouvelles normes que l’on veut nous imposer pour mettre en place un nouveau business. Il faut avant tout comprendre que l’acide hyaluronique n’est pas si résorbable qu’on le dit et qu’il s’accumule dans les tissus au fil du temps. Nous allons, si nous n’y prenons pas garde, évoluer comme dans les films de science-fiction avec l’apparition de visages totalement modifiés, lisses et immobiles, qui n’offriront plus aucune humanité.

L’esthétique est un vrai métier qui nécessite pour bien le pratiquer une expérience sur plusieurs années, une organisation avec des assistantes professionnelles et un équipement de haute technologie. En bref, il s’agit d’une entreprise vouée à l’esthétique médicale, même si ce fait apparait mercantile et déplaisant pour certain(e)s. Il est impossible de progresser, d’accorder le temps nécessaire à un acte ou d’investir dans des lasers de qualité sans cette vision entrepreneuriale.

 

Ce que nous avons continué à développer :

La stratégie d’approche : le covid m’a permis de réfléchir à une approche plus efficace pour espacer les séances d’injection. Le suivi photographique des visages m’apporte la preuve que les plus beaux résultats sont obtenus chez celles qui à la fois : suivent la cosmétologie de Zein Obagi, ont une peau traitée sur-mesure par nos soins une à deux fois par an et sont  injectées en AH de façon globale. Les fils prennent le relai s’il n’y a plus besoin de volume.

La cosmétologie : nous sommes surprises par l’amélioration de la qualité de la peau chez celles qui suivent la cosmétologie Obagi. Zein Obagi est le maître incontesté de la peau saine au niveau mondial. Au début, la mise en place de cette cosméceutique peut être déroutante car un peu irritante mais, toutes celles qui la poursuivent en récoltent un énorme bénéfice et appliquent très vite moins de crème. Une prescription sur-mesure permet de parfaitement conditionner les peaux pour nos actes lasers et de potentialiser leur efficacité tout en limitant les risques d’hyperpigmentation et de mauvaise cicatrisation. Il suffit de regarder nos photos pour en avoir la preuve. (Cf. site)

Les traitements combinés :  Depuis le début, j’ai toujours associé les traitements. Alors qu’il s’agissait d’une pratique controversée, la combinaison d’actes thérapeutiques est à présent très valorisée. Nous travaillons souvent à deux avec Brigitte, mon assistante esthéticienne, qui fait un très beau travail en amont du mien. Nous proposons des traitements originaux et novateurs avec l’hydrafacial, l’alafast, la microchirurgie et des lasers performants (Lumenis, Cutera, Deleo, Candela). Soit, nous allons à l’essentiel avec un traitement un peu choc par an, très ciblé, avec potentiellement des suites pendant quelques jours, soit nous avons mis en place, pour celles qui le désirent, des soins esthétiques qui restent performants mais plus doux, s’appuyant sur mes technologies et adaptés à la problématique cutanée de chacune ainsi qu’à la saison (cf site).  J’investi en septembre dans un magnifique laser picosecondes pour l’amélioration des peaux ternes, des peaux ayant pris trop de soleil, des peaux foncées ou tachées difficiles à traiter. Ce laser bijou de Cutera appelé Enlighten (illuminateur) occasionne très peu d’effets secondaires et devrait nous permettre de belles améliorations de couleur et de structure de la peau avec amélioration des cicatrices. Je vous en dirai plus dès que je l’aurai mis en route début octobre. Le travail de la peau est difficile et exigeant et on ne peut pas avoir de beaux résultats esthétiques si on ne connait pas la peau ou si on ne possède pas les bonnes technologies. Je réserve les traitements cutanés à mes patientes également suivies en injection au cabinet car tout se combine et se potentialise rendant les résultats interdépendants. Je fais une exception pour quelques patientes motivées pour les traitements difficiles d’acné ou de mélasma.

Les injections globales d’acide hyaluronique à la canule sont ma signature. Il est impensable pour moi de revenir à l’aiguille et travailler sans notion de globalité ou selon des codes stéréotypés comme ceux de Di Maio. De même, je ne peux faire que des bouches naturelles avec un produit très fin. Je préfère ne plus injecter celles qui se laissent influencer par des gens qui communiquent sans avoir beaucoup d’expérience ou qui suivent des solutions clés en mains. Nous pouvons en discuter mais je ne suivrai pas les dictats des laboratoires ou des influenceurs. Les injections globales permettent d’espacer entre 15 et 24 mois les séances tout en sachant que leur effet bénéfique persiste bien au-delà.

Les fils résorbables vont devenir incontournables. Je les pratique depuis plus de 5 ans mais à présent je jongle avec deux types de fils en acide polylactique ou en PDO de diamètre différent selon l’épaisseur des tissus. Je les pose à la canule sans trop tirer la peau, car le but est un effet de concentration tissulaire, de soutien et d’induction tissulaire. Il ne s’agit pas d’un lifting. Je ne les pose qu’après avoir corriger la perte de volume et la déstructuration du masque facial en AH. Le geste est un peu plus complexe que celui des injections en raison de la préparation soigneuse préalable antiseptique et anesthésique. Je peux avantageusement associer une pose de fils à une injection d’AH.

 

En conclusion, nous avons continué, malgré les épreuves, à évoluer pour vous offrir une belle approche esthétique. Nous espérons que les protocoles de traitement cutané que nous vous proposons vous intéresseront et que le très beau laser Enlighten nous apportera encore plus de satisfaction en combinaison avec ce que nous avons déjà. D’autre part, mon élargissement de conscience par une meilleure compréhension de la physiologie, de l’épigénétique, du microbiote et des sciences humaines permet d’enrichir mon travail chaque jour. Soyez persuadée que nous mettons tout en œuvre, toutes les trois, pour vous satisfaire même si nous restons bien évidemment encore très perfectibles parce que tout simplement humaines et soumises, comme tout le monde, aux pulsations de notre monde.

 



Toutes les actualités

FacebookTwitterLinkedInPinterestEmail