L’épilation definitive par laser

 

L’épilation laser définitive est actuellement une technique fiable et efficace

de pratique courante qui ne présente pas de risque de cancérisation

et qui si elle est bien maitrisée n’a le plus souvent aucune suite.

S’il y a des effets secondaires, ils seront transitoires et modérés.

 

 

Une épilation laser de qualité

doit répondre à deux exigences

 

Une bonne sélection du patient

Elle dépend de la couleur et de la taille du poil,

de la localisation, du statut hormonal, de l’âge du patient, des traitements en cours.

Un bilan hormonal sera réalisé si doute de perturbation hormonale.

Le paramétrage du laser d’épilation en fonction du poil est fondamental pour avoir de bons résultats.

 

Un  laser d’excellence !

J’ai choisi le Gentle Max Pro de Syneron-Candela (Yag et Alexandrite),

un des meilleurs lasers d’épilation actuels.

Ses deux longueurs d’onde sont spécifiques du noir.

La puissance du laser d’épilation définitive est fondamentale pour détruire rapidement

les poils à la racine et réduire ainsi le nombre de séances (5 à 6 en moyenne).

Ce laser permet d’épiler définitivement une majorité des poils noirs sur peau claire

et foncée (non bronzée).

 

Les lampes flash de faible énergie proposées dans le commerce

et certains instituts fragilisent le poil mais n’ont pas souvent

la puissance suffisante pour détruire complètement la matrice,

l’épilation sera souvent incomplète et de moins bonne qualité

par rapport à celle obtenue avec un laser médical puissant.

 

 

 Les critères de sélection sont :

– Des poils moyens à gros, noirs, âge idéal supérieur à 21 ans.

– Localisations préférentielles : maillot (refus de l’intégral pour raisons médicales),
  aisselles, demi-jambes

– Localisations un peu plus complexes : avant-bras, cuisses, fesses,  lèvre supérieure

– Localisations à éviter : joues et cou, sternum, abdomen (hors ligne ombilicale):

  risque de repousse paradoxale et nombre de séances supérieur à 6.

 

Les résultats attendus en moyenne, si les critères sont bons,

sont de 75 à 95% d’épilation définitive des poils après 6 séances de laser d’épilation.

Mais on ne peut parfois pas prévoir les mauvais répondeurs,

ils sont rares et je préviens du risque en fonction de l’examen clinique.

 

 

 

Les tarifs

 

Demi-jambes

1/2 jambes : 285 Euros TTC/séance

1/2 jambes-maillot classique : 320 euros TTC/séance

1/2 jambes-maillot échancré : 340 euros TTC /séance

1/2 jambes-maillot-aisselles : 380 euros TTC /séance

Maillot

Maillot classique : 110 euros TTC/séance

Maillot échancré : 150 euros TTC/séance

Maillot très échancré : 180 euros TTC/séance

Aisselles et avant-bras

Aisselles : 100 euros TTC/séance

Avant-bras : 225 euros TTC/séance

Autres

Ligne ombilicale : 50 euros TTC/séance (offerte si autre zone corps traitée)

 

Autres demandes sur devis.

 

 

LES CRITÈRES DE SÉLECTION

En savoir plus…

 

Comprendre le principe de l’épilation laser ou épilation photonique…

La physiologie du poil est très complexe et cela explique que les résultats
de l’épilation dépendent d’une bonne sélection du patient.

La sélection des sujets à pilosité normalement distribuée, plus ou moins
abondante, se fait sur plusieurs critères tels que le type et la couleur du poil,
la couleur de la peau, l’âge. L’estimation du résultat et du nombre de séances
sera à peu près sans surprise contrairement aux cas de pilosité anormale,
en rapport avec un trouble hormonal, où l’épilation laser de certaines zones
sera délicate voire déconseillée et le nombre de séances impossible
à définir précisément.

 

 

3 types de poils

 

Les duvets ou poils très fins

Ils recouvrent l’ensemble du corps excepté les paumes et les plantes.

Ils ne sont pas sensibles au laser d’épilation.

 

Les poils intermédiaires,
plus épais que les duvets.

En fonction de leur distribution et de leur importance, un bilan
sera demandé au moindre doute pour éliminer un état d’hyperandrogénie.
Ils peuvent potentiellement passer en phase terminale lorsque
ils sont stimulés hormonalement ou par les diverses techniques d’épilation,
dont le laser, ou le rasage.

Ils sont plus ou moins sensibles au laser d’épilation.

Le passage au stade terminal, par stimulation paradoxale induite
par le laser d’épilation, sera traité par des séances supplémentaires
en changeant de longueur d’onde. Le problème est surtout vrai
chez les femmes pour le visage (joues et cou) et l’abdomen ainsi que
chez les hommes pour le dos et les épaules.

Pour le visage, je préfère ne pas traiter les zones velues (joues et cou)
et je combine l’épilation électrique au laser selon les caractéristiques du poil.
Il est impossible de déterminer le nombre de séances.

Une épilation du visage peut durer plusieurs années en sachant
qu’après la première année, les séances seront  plus espacées.

 

Les poils terminaux (cheveux et gros poils du corps)
ou poils matures

Ils apparaissent dès l’adolescence dans les zones normalement poilues
ou dans certaines circonstances de stimulation hormonale
(grossesse, prise médicamenteuse, hirsutisme…).

Ces poils  sont très sensibles au laser d’épilation quand ils sont noirs et épais.

La maturation du poil est vraiment effective à partir de l’âge de 25 à 30 ans
pour les femmes et à 30 à 35 ans pour les hommes.
C’est à partir de ces tranches d’âge que l’épilation laser donnera
les meilleurs résultats. Six séances de laser d’épilation sont en général suffisantes
pour éliminer 75 à 95% de poils épais foncés dans les zones bonnes répondeuses.

 

 

La couleur du poil

 

Elle est déterminante pour la qualité de l’épilation laser.
Comme vous l’avez compris, la cible des diverses longueurs d’onde

utilisées pour l’épilation laser est le noir présent dans la tige pilaire.
Quand la lumière du laser reconnaît  le poil noir, elle provoque une destruction
de cette cible par un effet photothermique. Cependant, le but n’est pas seulement
la destruction de la tige pilaire, mais également celle des structures permanentes

du poil  (qui l’engainent et qui sont responsables de sa repousse)
sans endommager les tissus avoisinants. On parle de photothermolyse sélective.

 

Plus la cible est foncée et grosse, plus l’épilation laser est efficace. 

La couleur est déterminée génétiquement et dépend du type de mélanine produite
par les mélanocytes, noire (Eumélanine) ou rousse (Phaeomélanine).

Les mélanocytes, cellules responsables également de la couleur de la peau
après stimulation solaire, synthétisent souvent les deux pigments dans des proportions
variables chez les sujets blonds et châtains. Ainsi, le noir étant la cible du laser,
on comprend aisément que moins le poil contient du pigment noir

moins l’épilation laser est efficace.

 

 

Le cycle pilaire

 

Le poil a une durée de vie déterminée selon un temps variable
en fonction de sa localisation sur le corps.

Ce temps qui se décompose en trois phases est le cycle pilaire :

 

La phase Anagène de croissance

Le poil est très riche en mélanine et lié à l’ensemble
de ses structures gainantes. C’est pendant cette phase
que le laser épilation est efficace.

 

La phase Catagène de repos

Durant cette phase, le poil perd son pigment, s’éclaircit et commence
à se détacher du bulbe.

 

La phase Télogène ou de détachement du poil

Le poil se détache des structures permanentes pour tomber.
A partir de cette phase recommence un nouveau cycle pilaire.

Le seul moment favorable pour une épilation laser efficace
est celui de  la phase de croissance anagène.

Mais les poils n’ont pas de repousse synchronisée!

La séquence des séances d’épilation laser  est rythmée par la durée du cycle
pilaire variable en fonction des zones. L’idéal est des s’adapter à la repousse individuelle
des poils. Ainsi, les séances d’épilation laser seront espacées

de 6 à 10 semaines. Le fonctionnement du cabinet le permet.

Il persistera toujours quelques poils récalcitrants pour lesquels
on pourra toujours envisager une séance d’épilation laser

à n’importe quel moment par la suite.

D’autre part, l’âge, le sexe, le type d’implantation du poil en profondeur ou une sensibilité
hormonale particulière modifient la qualité de l’épilation laser et le nombre de séances.
Je vous l’expliquerai lors de la consultation de départ.

 

La couleur de peau
et le choix de longueur d’onde

 

La longueur d’onde  Alexandrite est la longueur de choix
pour l’épilation laser des peaux claires

Elle est vraiment spécifique du noir. Cependant, la peau doit être claire
et parfaitement débronzée, sinon la lumière ne fera pas la différence
avec le noir du poil et celui de la peau et provoquera une brûlure cutanée.

Un phototype mat, le bronzage, la coloration de la peau
par des autobronzants ou la prise orale de bétacarotène 
sont des contrindications du laser Alexandrite. 

 

La longueur d’onde Yag est la longueur de choix
pour l’épilation laser des peaux foncées

Elle est moins spécifique du noir mais pénètre un peu plus profondément.

Parce que j’ai une expérience personnelle de 10 ans avec cette longueur d’onde,
je peux dire qu’elle est également très efficace et permet l’épilation sans risque

des peaux mates, noires et bronzées.

 

 

 

Les résultats attendus

En savoir plus…

 

Quand la sélection est bien posée,
poils noirs (ou très foncés) épais,

on constate approximativement :

 

75 % de bons à très bons répondeurs avec un résultat d’épilation durable,
supérieur à 80 %.

20 % de  moins bons répondeurs avec  40 à 80 % de poils éliminés.

5 % de non répondeurs.

On aura un aperçu du type de réponse dès la 3° séance.
La physiologie complexe du poil ne permet pas de prédire à 100%
le résultat définitif de l’épilation laser.

 

En résumé, il faut retenir que :

Plus le poil est gros (poil terminal) et plus il est détruit.

Inversement plus il est fin (duvet et poils intermédiaires) moins la brûlure
est efficace.
L’épilation laser sera alors de mauvaise qualité.

 

Les zones les plus répondeuses sont :

le maillot (moins l’entrejambe), les aisselles et les demi-jambes.

Cinq à six séances sont nécessaires et les résultats sont souvent supérieurs
à 80 % à la fin des séances.

 

Les zones moins répondeuses sont :

le visage et le cou (risque de stimulation paradoxale), les avants bras et bras,
les cuisses, le dos des doigts et des orteils, les genoux, le dos des hommes
car les poils y sont moins sensibles et les résultats moins bons.

 

Les folliculites ou infection des poils
sont d’excellentes indications de l’épilation laser :

Les folliculites de la barbe, des jambes et du maillot sont une excellente indication
du laser épilatoire avec de très bons résultats dès la 3° séance.

 

L’âge est déterminant

L’idéal est de commencer après 25-30 ans chez la femme et 35-40 chez l’homme
car les poils ont atteint leur maturité. Avant l’âge de 25 ans et surtout avant 20 ans,
l’épilation laser sera moins efficace et il faudra un nombre de séances plus important.
Cependant, l’épilation laser est parfois nécessaire en cas de pilosité abondante
et invalidante psychologiquement.

 

Le sexe, l’influence de la testostérone

La testostérone, hormone  stimulant la croissance des poils,
est plus importante chez l’homme, ainsi il faudra plus de séances que chez la femme.

 

Une pilosité anormale chez la femme

doit conduire à un bilan hormonal, puis un traitement endocrinien.
Le nombre de séances sera plus important et les résultats plus aléatoires.

 

Les poils blancs, roux et blonds ne sont pas une indication
de l’épilation laser.

 

 

 

 

Préparation et suites
d’une séance d’épilation laser

En savoir plus…

 

Première consultation

 

Devis et établissement d’un plan de traitement en fonction des critères de sélection.

Prescription de crèmes hydratantes, de dermocorticoïdes et antihistaminique.

Prix : 70 euros TTC  (déduit du prix de la première séance
pour les épilations laser du corps).

 

Avant une séance d’épilation laser,
précautions  à respecter

 

Pas d’épilation à la cire pendant un mois avant la première séance
et pendant toute la durée de l’épilation laser. 

Le rasage est conseillé pendant toute la durée de l’épilation laser.
Pas de décoloration des poils.

Rasage des poils un à deux jours avant la séance (poils sortis d’un mm)
sauf pour le visage où on coupera les gros poils.

Pas de bronzage  pendant trois semaines avant
et pendant la semaine suivant l’épilation laser.

Cependant, l’épilation laser peut être possible avec le Yag
sur un bronzage assez clair si la dernière exposition remonte à 15 jours.

Pas de prise de béta-carotène, ni d’application d’auto-bronzant.

 

 

Effets secondaires après une séance
d’épilation laser

 

Toujours :

Jusqu’à 48 heures : petits « gonflements rouges » au niveau des poils
et sensation d’échauffement. Appliquer une crème hydratante
apaisant à volonté : Xéracalm, Atoderm PP, Atopi Control, Eczé-crème…

 

Souvent  :

Sensation de « grattage » possible après une épilation laser des jambes.

Appliquer à volonté une crème hydratante apaisante à volonté :
Atoderm PP, Trixéra, Cicaplast Baume ou Cicalfate,

et les Dermocorticoïdes deux fois par jour.

 

Rares mais transitoires sur quelques mois :

Brûlure modérée avec  croûtes puis  dépigmentation
ou hyper-pigmentation passagère (entre 2 et 6 mois).

 

 

Comment les poils sont expulsés
après une séance d’épilation laser ?

 

Si épilation laser Alexandrite : 

Les poils sont décomposés à l’intérieur du follicule
et seront expulsés en poussière sur 15 jours. Gommages conseillés.

 

Si épilation laser Yag :

Les poils sont expulsés dans les 15 jours après la séance.
Rasage conseillé.

 

FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail