Les fils tenseurs résorbables
inducteurs tissulaires :

Une technique d’avenir
pour le maintien des tissus !

 

 

Panorama des fils en esthétique médicale :

Leur pratique va certainement devenir incontournable dans les 10 ans à venir !

Leur action : soutenir le tissu conjonctif

 

Faire le tri !
Trois sortes de fils :

– Fils résorbables tenseurs, inducteurs tissulaires, en Acide polylactique ou Capronolactone, se résorbant en 18 mois. Mon coup de coeur 2016 : les fils « Excellence visage APTOS ».

– Fils résorbables PDO (fils de suture résorbables en 6 mois) peu inducteurs tissulaires

– Fils tenseurs non résorbables

 

 

 

Fils résorbables tenseurs inducteurs tissulaires :
mes préférés sont les fils « Aptos Excellence »

 

Il existe plusieurs marques de fils résorbables tenseurs, je les pose depuis 2015. Depuis octobre 2016, ma préférence va vers « Aptos excellence ». J’obtiens enfin un très beau résultat liftant doux, naturel et très satisfaisant. Je pense que ce type de fils va devenir une technique incontournable de la prise en charge du vieillissement pour leur effet liftant immédiat, au même titre que l’acide hyaluronique pour le traitement de la structure et des volumes du visage.

J’ai été moi-même traitée et je suis ravie du résultat ! 

C’est exactement l’effet tenseur que je recherchais pour mon type de pratique avec un objectif essentiel : la recherche du naturel.

 

Leurs caractéristiques

– ce sont des fils longs, crantés sur toute leur longueur,

– ils sont montés sur canule.
– leur composition : acide polylactique et capronolactone. Effet inducteur et résorption sur 18 mois.

 

Ce qui implique

– une pose moins traumatisante que la pose de fils montés sur aiguille. Pas de risque de gros hématome. Je vous invite à consulter notre dernière vidéo sur la pose des fils, réalisé au sein du cabinet.
– la pose de nombreux fils, donc un bien meilleur maintien
– la possibilité de vecteurs verticaux beaucoup plus performants pour un effet liftant
– un matériau solide, lentement résorbable et inducteur tissulaire. Création d’une fibrose résiduelle qui laissera toujours un petit effet tenseur.

 

Résultat

– effet liftant et effet de resserrement des joues.
– résultat naturel qui se maintient au moins 12 mois.

Ce résultat n’est pas définitif, mais très ralentisseur des marques du temps qui passe. Ce geste s’intègre dans une prise en charge globale esthétique

 

Les contre-indications

Pathologies du collagène, les pathologies auto-immunes, des antécédents d’allergie sévère, la grossesse et l’allaitement.

Le geste : se fait au cabinet, sous anesthésie locale et règles d’asepsie.  Il n’est pas douloureux.

Les suites : résultat en fonction de l’importance de la traction, d’un effet tiré (pendant quelques jours selon la traction) à très naturel. Il est conseillé de prévoir trois jours pour que les tissus se mettent en place. Les zones traitées sont douloureuses pendant une semaine et sensibles pendant un mois. Possibilité de persistance  d’une sensation douloureuse à l’appui des points d’entrée et parfois petits dômes, au sourire, en haut des pommettes pendant deux mois. Les fils peuvent parfois se percevoir par endroit dans leur trajet dans les 2 premiers mois, mais c’est très léger et transitoire (ce n’est visible que par l’intéressé). Pour la douleur, le Paracétamol à 3 g par jour pendant les premiers jours est suffisant. Nous offrons la possibilité de venir faire des séances de LED rouge qui diminue l’inflammation et la douleur.

 

 En savoir plus…

 

 

Ces fils tenseurs résorbables en acide polylactique et capronolactions sont une véritable avancée technologique

en esthétique médicale car ils permettent :

– Un effet liftant immédiat

– Un effet de biostimulation des fibroblastes à moyen terme (néocollagènèse).

Que faut-il retenir ?

– un recul de plus de 6 ans en Russie,

– un marquage CE,

– l’acide polylactique est un produit de biostimulation utilisé depuis très longtemps en esthétique,

– ils sont entièrement résorbables,

– ils se posent au cabinet, en moins d’une heure, sous anesthésie locale,

– ils ont un effet liftant qui diminue progressivement sur 18 mois

– les suites sont assez simples mais il est préférable de prévoir une éviction sociale de 3 jours minimum.

 

 

 

Fils résorbables PDO (Polydioxanone)

 

Résorption en 6 mois avec amélioration cutanée

Les PDO sont classiquement des fils de suture, utilisés pour refermer une plaie. Ils sont rarement rejetés. Ces fils viennent de Corée où ils sont très utilisées en Esthétique médicale, depuis plusieurs années, pour leur effet de maillage, de renforcement cutané pour les peaux flétries et leur petit effet tenseur pour les barbés.

On en distingue trois sortes :
– PDO plans,
– PDO screw,
– Barbés.

 

Ils sont faciles à poser

et peuvent compléter un geste esthétique notamment une injection d’acide hayluronique ou une pose de fils inducteurs tissulaires tenseurs pour fixer un état cutané, en joue, menton, paupières, lèvres, décolleté et cou. Leur résultat se fait sur 2 à 3 mois par une amélioration de la texture cutanée et un raffermissement et sera d’autant plus intéressant si la technique s’inscrit dans une démarche thérapeutique stratégique.

 

Les contre-indications 

Un rejet connu aux fils de suture résorbables, une tendance aux cicatrices hypertrophiques, une infection cutanée localisée, une pathologie auto-immune sévère, et par principe la grossesse et l’allaitement.

 

 

 

Fils tenseurs non résorbables

Ce sont des fils plutôt chirurgicaux, qui se posent en atmosphère stérile et chirurgicale.

Ils peuvent être une alternative au lifting en cas de relâchement modéré. Ils ne sont pas le sujet de cet article.

 

 

 

 
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail